« Il y a deux choses dans un édifice : son usage et sa beauté.  Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous, à moi, à nous tous. » Victor Hugo, Guerre aux démolisseurs, 1834

Hauteville House aujourd’hui

En dépit de l’entretien régulier du bâtiment et des campagnes de travaux successives, Hauteville House est aujourd’hui un patrimoine en danger. La maison est soumise à des infiltrations provenant principalement du toit, des huisseries de la façade, mais surtout des deux structures vitrées ajoutées par Victor Hugo : le serre à deux étages – comprenant l’atelier et le jardin d’hiver – et le look-out, dont la construction a fortement modifié le toit. Avec le temps, et malgré des interventions périodiques, ces infiltrations ont commencé à ruiner la structure de bois de la serre et du look out, et a gravement endommager les décors.

En dehors de ces zones particulièrement sensibles, ce sont principalement les textiles, largement utilisés par Victor Hugo, qui se sont altérés et sont aujourd’hui plus ou moins lacunaires selon les espaces.

Un vaste programme de restauration sera donc lancé en octobre 2017 pour assurer une meilleure conservation des œuvres et des décors. Au-delà des interventions sur le bâtiment qui visent à conforter la structure et à protéger durablement la maison contre l’eau et le vent, cette campagne permettra de restituer l’aspect d’origine de la maison.

Privilégiant une approche pièce par pièce, l’opération a pour but de retrouver la « continuité » des décors – endommagés par les intempéries et perturbés par des interventions successives de la maison – et de restituer l’esprit et l’esthétique de l’œuvre voulue par le poète.

« Aimer, c’est agir »

Les travaux de rénovations de la maison sont estimés à plus de deux millions d’euros. Les interventions structurelles sur le bâti seront prises en charge par Paris Musées et ses partenaires, mais nous avons besoin d’aide pour rassembler les fonds nécessaires à la restitution des décors.

Parmi les très nombreuses interventions de restaurations à mener dans la maison, trois pièces, parmi les plus emblématiques, ont été jugées prioritaires, pour lesquelle nous recherchons 100 000 €  :

  • le look-out et son antichambre, lieu d’écriture des plus grands chefs d’œuvre de l’écrivain
  • la serre comprenant l’atelier et le jardin d’hiver, qui symbolisait pour l’écrivain le lien entre le végétal et l’architectural
  • et le salon rouge, qui témoigne du sens dramatique d’Hugo

Mais comme vous le découvrirez tout au long de ce blog bien d’autres parties des décors et de nombreux meubles sont à restaurer…

Participer à la restauration de Hauteville house c’est :

  • préserver le lieu qui a accueilli le poète en exil et vu naître ses plus grands chefs d’œuvre comme La Légende des siècles, Les Misérables ou Les Travailleurs de la mer.
  • marcher dans les pas d’un combattant de la Liberté qui fut aussi, en son temps, un ardent défenseur du Patrimoine et de la sauvegarde des bâtiments anciens
  • faire redécouvrir un pan méconnu de Victor Hugo : le décorateur derrière l’écrivain, l’architecte derrière le parlementaire, l’homme derrière le mythe.

« Aimer, c’est agir » disait Hugo. Aidez-nous à rassembler la somme nécessaire pour restaurer pièce par pièce l’œuvre architecturale de l’écrivain : faites un don.