De Victor Hugo, nombreux sont ceux qui connaissent l’homme politique et l’homme de lettres. Rares sont ceux qui connaissent l’artiste et l’œuvre architecturale qu’il a façonnée pendant son exil à Guernesey : Hauteville House.

Hauteville House, la maison d’exil de Victor Hugo

Après le coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte, Victor Hugo trouve refuge à Guernesey après avoir été expulsé successivement de Paris, Bruxelles et Jersey. Il acquiert Hauteville House grâce au produit de la vente du recueil Les Contemplations. C’est dans cette maison surplombant la mer qu’il écrit quelques-uns de ses chefs-d’œuvre : La Légende des Siècles, Les Misérables, Les Travailleurs de la mer, …

Restée propriété familiale jusqu’au début du XXe  siècle, la maison est finalement léguée à la Ville de Paris par les héritiers du poète en 1927 à l’occasion de la célébration du centenaire du Romantisme. Hauteville House est désormais administrée par l’établissement public en charge de la gestion des quatorze musées de la Ville, Paris Musées, qui conserve également l’autre demeure emblématique d’Hugo : l’hôtel de Rohan-Guéménée, place des Vosges.

[détail] Victor Hugo sur le balcon de Hauteville House. Epreuve sur papier albuminé. Photographie d’Arsène Garnier (1822-1900). Paris, Maisons de Victor Hugo. Dimensions: 16,8 x 12,5 cm

« Un poème en plusieurs chambres »

Labellisée Maison des Illustres, Hauteville House est plus qu’une simple maison d’écrivain. C’est aussi une œuvre d’art à part entière où le poète a mis en espace sa pensée, conférant à ce lieu une atmosphère unique qui résonne de l’écho de ses combats pour la liberté d’expression et la sauvegarde du patrimoine. Son fils aîné, Charles, parlait d’« un autographe de trois étages, un poème en plusieurs chambres ».

Entièrement conçue et aménagée par Victor Hugo, la maison est une invitation au voyage dans son univers créatif. « J’ai manqué ma vocation, disait Hugo, j’étais né pour être décorateur ». Hauteville House révèle ce pan méconnu de sa personnalité. L’écrivain marie boiseries, tapisseries et céramiques de Delft, soie et feutre, combine matières et motifs en des harmonies inattendues. Outre les meubles provenant de son appartement parisien et quelques trouvailles exotiques, le mobilier est lui aussi créé par Hugo à partir de meubles achetés, démembrés puis recomposés d’après ses dessins.

Images commissioned by Visit Guernsey. Victor Hugo’s House, Hauteville House, St Peter Port. PICTURE: CHRIS GEORGE

 

Si la plus grande partie des décors a été préservée dans un état proche de l’origine, l’usure naturelle des textiles aggravée par les problèmes d’humidité, les a parfois rendus lacunaires, perturbant la lisibilité de cette œuvre totale où Hugo n’avait laissé aucun vide.

 Entrez dans La Légende des siècles, aidez-nous à sauvegarder la Maison de Victor Hugo à Guernesey.