Au rez-de-chaussée de la maison de Victor Hugo, à la suite du billard et ses portrait de famille, on entre dans le salon de tapisserie, aux tentures encadrées de chênes, où est dissimulé l’ancien cabinet de photographie. Le salon des Tapisseries est ici décrit par Charles Hugo dans Chez Victor Hugo par un passant « De la salle de billard on entre dans le salon de tapisserie, comme on l’appelle à Hauteville-House. Ici, de même que dans les autres pièces d’ailleurs, la cheminée a été la composition…Lire la suite « Le salon des Tapisseries »

Charles Hugo dans son livre Chez Victor Hugo par un passant, publié en 1864, a gardé le souvenir de Hauteville House telle que son père venait de l’aménager. Dans cet extrait il décrit la salle à manger : « Le repas important par la conversation et par sa durée,  c’est le déjeuner. – A onze heures tout le monde arrive à la fois ; rarement il se voit un retardataire. Victor Hugo est des premiers, et rien n’est plus simple  ni plus patriarcal que ses façons d’agir….Lire la suite « La salle à manger »

 »(…) Les grands édifices, comme les grandes montagnes, sont l’ouvrage des siècles. Souvent l’art se transforme qu’ils pendent encore ; pendent opera interrupta ; ils se continuent paisiblement selon l’art transformé. L’art nouveau prend le monument où il le trouve, s’y incruste, se l’assimile, le développe à sa fantaisie et l’achève s’il peut. La chose s’accomplit sans trouble, sans effort, sans réaction, suivant une loi naturelle et tranquille. C’est une greffe qui survient, une sève qui circule, une végétation qui reprend. Certes, il y a…Lire la suite « Victor Hugo s’attaque à la façade sud »

Si l’on regarde sur le côté du portrait de Victor Hugo avec son fils François-Victor, peinte en 1837, on remarque un meuble de laque noir et or.   Ce goût pour les meubles laqués ne quittera pas le poète. Parmi tous ceux que l’on trouve à Hauteville House, il en est, petit, mais précieux, datant du XVIIe ou XVIIIe siècle qui est placé dans la chambre de Victor Hugo, sur une étagère au-dessus du lit. On le repère sur l’une des toutes premières photographies de…Lire la suite « Mais que rangeait Victor Hugo dans le petit cabinet de laque de sa chambre ? »

Hauteville House : vue de l'escalier vers le 2ème étage. © Philippe Ladet / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet

Si Marcel Proust a tapissé sa chambre de liège, Victor Hugo a largement utilisé une autre matière isolante à Hauteville House : le feutre. Celui-ci était imprimé de motifs floraux et on en repère trois différents, depuis l’atelier jusqu’au look-out mais principalement dans l’escalier dont il recouvrait à l’origine toute la paroi mais aussi la rampe ! Plus résistants que les soieries, ces feutres ont relativement bien résisté au temps  et la plus grande partie est encore en place. Cependant, aux endroits les plus exposés où lorsqu’ils étaient…Lire la suite « À Proust le liège, à Hugo le feutre ! »

Ne répondez pas trop vite ! La restauration du Salon rouge d’Hauteville a réclamé une véritable enquête policière. La soie s’use naturellement et le damas tapissant les murs et les meubles du salon a dû être renouvelée au moins trois fois. Hélas aucun échantillon du tissage d’origine n’a été conservé. Le problème le plus simple était celui du motif. Les photographies anciennes permettent d’en identifier deux : un premier pour le tissu des murs et du plafond, un second pour les socles, dessinés par Hugo pour la…Lire la suite « Quelle est la couleur du Salon rouge de Victor Hugo? »

Pour comprendre les problèmes de restauration d’Hauteville House, il suffit de pousser la porte d’entrée et de comparer deux photographies du vestibule. ——————————             Sur la première, où l’on voit l’état ancien, on comprend que Victor Hugo décore toutes les faces du cube : murs, sol et plafond, pour créer un espace total, enveloppant. Sur les parois latérales, Hugo a ménagé un effet de symétrie  avec des encadrements, découpés selon son dessin, où il a fait placer un tapa des Îles…Lire la suite « Victor Hugo artiste cubique ! »

De Victor Hugo, nombreux sont ceux qui connaissent l’homme politique et l’homme de lettres. Rares sont ceux qui connaissent l’artiste et l’œuvre architecturale qu’il a façonnée pendant son exil à Guernesey : Hauteville House. Hauteville House, la maison d’exil de Victor Hugo Après le coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte, Victor Hugo trouve refuge à Guernesey après avoir été expulsé successivement de Paris, Bruxelles et Jersey. Il acquiert Hauteville House grâce au produit de la vente du recueil Les Contemplations. C’est dans cette maison surplombant la…Lire la suite « Hauteville House »