Hauteville House : vue de l'escalier vers le 2ème étage. © Philippe Ladet / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet

Si Marcel Proust a tapissé sa chambre de liège, Victor Hugo a largement utilisé une autre matière isolante à Hauteville House : le feutre. Celui-ci était imprimé de motifs floraux et on en repère trois différents, depuis l’atelier jusqu’au look-out mais principalement dans l’escalier dont il recouvrait à l’origine toute la paroi mais aussi la rampe ! Plus résistants que les soieries, ces feutres ont relativement bien résisté au temps  et la plus grande partie est encore en place. Cependant, aux endroits les plus exposés où lorsqu’ils étaient…Lire la suite « À Proust le liège, à Hugo le feutre ! »

Ne répondez pas trop vite ! La restauration du Salon rouge d’Hauteville a réclamé une véritable enquête policière. La soie s’use naturellement et le damas tapissant les murs et les meubles du salon a dû être renouvelée au moins trois fois. Hélas aucun échantillon du tissage d’origine n’a été conservé. Le problème le plus simple était celui du motif. Les photographies anciennes permettent d’en identifier deux : un premier pour le tissu des murs et du plafond, un second pour les socles, dessinés par Hugo pour la…Lire la suite « Quelle est la couleur du Salon rouge de Victor Hugo? »

Pour comprendre les problèmes de restauration d’Hauteville House, il suffit de pousser la porte d’entrée et de comparer deux photographies du vestibule. ——————————             Sur la première, où l’on voit l’état ancien, on comprend que Victor Hugo décore toutes les faces du cube : murs, sol et plafond, pour créer un espace total, enveloppant. Sur les parois latérales, Hugo a ménagé un effet de symétrie  avec des encadrements, découpés selon son dessin, où il a fait placer un tapa des Îles…Lire la suite « Victor Hugo artiste cubique ! »